Club / 

OL Fondation : retour sur les Ateliers Jules Rimet à l’OL Academy

Publié le 18 mars 2020 à 10:00:00
OL Fondation : retour sur les Ateliers Jules Rimet à l’OL Academy
La parole est donnée à Hafid Aggoune, écrivain et animateur des Ateliers Jules Rimet, qui a vécu une semaine passionnante avec les jeunes filles U15 de l’OL Academy.

« Pour leur retour à l'Olympique Lyonnais, les ateliers Jules Rimet ont eu lieu au cœur d'un centre de formation, l'OL Academy, inauguré en 2016. 

 

J'ai eu l'honneur de découvrir de jeunes joueuses de l’équipe U15, ce qui a été une première pour nos ateliers. L'Olympique lyonnais a ainsi marqué son retour en innovant encore une fois puisque ce sera le premier club professionnel à permettre à une équipe féminine de découvrir l'héritage de Jules Rimet. 

 

Pour cette première, j'ai choisi de les mettre face à cette phrase célèbre : "Un esprit sain dans un corps sain." Cette phrase d'origine latine, « Anima Sana In Corpore Sano », dérivée de l’expression originelle « mens Sana in corpore sano », personnifie à elle seule la philosophie de notre cher Jules Rimet (dont j'ai rappelé l'importance à nos apprentis footballeuses). 

 

Elle a servi de rampe de lancement pour briser la feuille blanche, plonger dans les mots. Pour les aider à écrire autour de cette pensée, je leur ai demandé d'imaginer une fillette de 8 ou 9 ans qui aurait entendu cette phrase et qui leur demanderait une explication. Par cet angle, le fait d'être responsabilisées, a amené chacune à être claire et à faire un effort de réelle réflexion par écrit. Mais comme un enfant pose toujours une seconde question, insaisissable, j'ai fait de même après leur première réponse, j'ai fait poser une seconde question à cet enfant imaginaire, que j'ai écrite. Cette seconde question était différente pour chaque participante. 

 

Dans un second temps, j'ai souhaité les initier à l'élaboration d'une histoire : comment se lancer dans la fiction, comment imaginer un personnage, créer son identité, lui inventer une vie, le rendre presque proche de soi, réel ? Certaines participantes ont souhaité travailler en équipe – d'ailleurs l'esprit du collectif était très présent car une réelle cohésion de groupe émanait des séances de travail, chose assez rare dans les précédentes éditions. Des binômes ont donc été formés. 

 

Il faut souligner le caractère exceptionnel de cette semaine lyonnaise, puisque du lundi au jeudi j'ai pu diriger une équipe solidaire et motivée, impliquée comme rarement il m'a été donné de voir depuis que j'anime des ateliers d'écriture pour les jeunes. La barre a été placée très haute, tant sur l'enthousiasme, la bonne humeur, l'intelligence des écrits, des sujets, des angles choisis pour raconter. Et pour couronner le tout, poussées par leur propre énergie créatrice, les filles ont décidé de créer un dernier texte ensemble, un rap dédié à Jules Rimet, de leur seule initiative ! 

 

Comme une suite logique à ces journées riches, les responsables pédagogiques de l’OL ont tenu à assister à notre bilan, lors de la dernière demi-heure du dernier jour. Cela a permis de raconter notre belle semaine ensemble, et ce mot ENSEMBLE résume parfaitement l'esprit de nos ateliers.

 

Bravo à l'OL, bravo aux filles et à leurs formateurs et formatrices ! »

 

ol fondation jules rimet OL 2

 

Camille Derouen, joueuse en U15 Féminine, nous parle de sa semaine à travers un texte qu’elle a rédigé le dernier jour des ateliers Jules Rimet : 

 

« J’ai appris plein de choses. J’ai appris à créer un personnage à partir de mon imagination. Une fois que j’ai créé ce personnage, j’ai appris à l’intégrer dans une histoire et à la développer. J’ai aussi appris à « déchiffrer » une phrase et utiliser mes connaissances pour deviner ce qu’elle voulait dire. J’ai aussi appris à aller plus loin dans mes idées. J’ai aimé les pauses. Je sais maintenant pourquoi Jules Rimet est important et comment il a développé le foot. » 

 

ol fondation jules rimet OL 3

 

Les Ateliers Jules Rimet 

 

Fondateur du Red Star Football Club, en 1897, et créateur de la Coupe du Monde de Football, le français Jules Rimet voulait faire du football un vecteur de paix et d'entente entre les peuples mais aussi un moyen d'éducation et de promotion sociale pour les plus défavorisés. Au sein de son club, il avait développé une « section littéraire » qui recevait écrivains et poètes de renom. Ce lien entre sport et culture était pour lui essentiel. 

 

Près de cinquante ans après sa mort, si le football n'a jamais été aussi populaire, les ponts avec la culture se font encore trop rares. L'Association Jules Rimet Sport et Culture - dont le président d'honneur est Yves Rimet, petit-fils de Jules Rimet - est convaincue que le sport en général, et le football en particulier, peut être un point de départ vers d'autres terrains que celui de la performance sportive. 

 

Le modèle des Ateliers Jules Rimet 

 

Pendant une semaine, durant les vacances scolaires, un écrivain accueille, au sein d'un club de football, une quinzaine de jeunes en difficulté scolaire. Chaque jour, en alternance avec des séances de football, ces jeunes sont appelés à réagir autour de livres qui, tous, racontent des histoires de sport. Ils en lisent des pages, inventent des suites, jouent avec les mots, dans une démarche qui allie plaisir de la découverte et imagination. 

 

Ce travail collectif fait l'objet d'une publication sur le site du club et sur celui de l'Association Jules Rimet Sport et Culture. Lors d'un événement organisé au sein du club, les familles des stagiaires sont réunies pour une présentation de l'atelier. Chaque jeune reçoit un beau livre comme récompense.

 


<< Retrouvez toutes les actualités d'OL Fondation ici >> 

Suivez l’actualité d’OL Fondation sur Facebook,Twitter et Instagram