Club / Rétro

Un jour un match (20/03/2014) : Viktoria 2 – 1 OL, incroyable Anthony Lopes

Publié le 20 mars 2020 à 09:00:00
Un jour un match (20/03/2014) : Viktoria 2 – 1 OL, incroyable Anthony Lopes
Le 20 mars 2014, l’Olympique Lyonnais se déplace en République Tchèque du côté de Plzen pour le match retour des 1/8 de finale d’Europa League. Après s’être défaits de leur adversaire au match aller (4-1), les Lyonnais s’inclinent à l’extérieur (2-1) mais se qualifient malgré tout à la différence de but et grâce à un « Antho » Lopes impérial dans le but.

Il y a six ans jour pour jour, l’OL se déplace dans la région de Plzen pour y affronter le Viktoria. Au match aller, les joueurs de Rémi Garde ont fait le boulot en l’emportant quatre buts à un. Malgré un but encaissé dans les cinq premières minutes, Fofana (à deux reprises), Lacazette et Mvuemba avaient permis au club rhodanien de l’emporter largement (4-1). Le principal semble donc être fait avant le retour en ex-Tchécoslovaquie. Et pourtant la tâche s'annonce bien plus compliquée que prévu.

 

$name

Dès le début de la rencontre, les Tchèques savent qu’ils doivent marquer rapidement pour espérer réaliser l’exploit face aux Français et ainsi atteindre les 1/4 de finale. Ils commencent à pousser et imposent un tempo élevé aux Gones. Dans les vingt premières minutes, on dénombre trois grosses occasions pour Plzen. Les Lyonnais semblent dépasser et n’arrivent pas à relancer proprement le ballon. Beaucoup de difficultés dans la construction du jeu apparaissent, ce qui a d’ailleurs le don d’agacer le technicien lyonnais. Anthony Lopes est pour l’instant impeccable et maintient un score nul et vierge. Les pensionnaires du stade de Gerland vont même faire un mini hold-up juste avant la pause en inscrivant un but par l’intermédiaire de « Bafé » Gomis sur l’une des seules occasions obtenues jusque-là (0-1, 45’). À la pause l'OL est devant au tableau d'affichage.

 

$name

En début de seconde période, les locaux ne semblent pas révoltés. Ils ont beaucoup de mal à apporter le danger devant l’en-but du portier portugais. Mais à l’heure de jeu, Lopes doit s’employer et sortir une superbe horizontale qui malheureusement ne fera que retarder l’inéluctable puisque Kolar inscrit une reprise dans la foulée (1-1, 60’). Gonalons et ses coéquipiers se font peur en encaissant un autre but seulement deux minutes plus tard par l’intermédiaire de Tcel (2-1, 62’). La Doosan Arena commence à croire à l’exploit et une ambiance magnifique naît au fil des minutes. L’OL devient méconnaissable tandis qu’à l’inverse les joueurs de Dusan Uhrin se transcendent et vont même obtenir un penalty concédé par Dabo. Heureusement pour les Lyonnais, le tir s'écrase sur le poteau.

 

$name

Après ces différentes péripéties, Anthony Lopes enchaine à plusieurs reprises les exploits notamment à la 83ème et à la 87ème où l’actuel gardien de but du club va sortir deux parades exceptionnelles. L’Olympique Lyonnais finit par se qualifier en s’inclinant deux buts à un face au Viktoria Plzen dans la souffrance. Après ce match, les Rhônalpins affronteront la Juventus de Turin en 1/4 de finale. Une élimination de justesse contre les Turinois après deux défaites par la plus petite des marges (0-1, 2-1) avec pourtant beaucoup de combativité, d’envie et d’abnégation.

Sur le même thème
  • Masculins / Tirage au sort
  • Masculins / Viktoria - OL
  • Masculins / Viktoria - OL
  • Masculins / Viktoria - OL
  • Masculins / Viktoria - OL